En bref : quelles conditions pour le loueur meublé professionnel ?

Ce que dit la loi 

Le régime des « professionnels » s’applique au loueur meublé percevant plus de 70 000 euros de loyers par an, quand bien même il ne s’agit pas de son activité principale.

Le cas récent d’un médecin loueur meublé professionnel

Dans le cadre d’un investissement locatif de défiscalisation, un médecin s’est retrouvé confronté à ce problème. Ce dernier soutenait qu’il n’était « professionnel » que dans le domaine médical, et que par conséquent, il était personnellement incompétent dans l’immobilier.

Les juges ont néanmoins considéré qu’il était « professionnel » dans la mesure où il s’était inscrit au registre du commerce, peu importe sa profession principale.

Pour accéder à l’article complet, rendez-vous ici

Laisser un commentaire